My work explores landscape as it intersects with identity and politics. Landscapes are by definition the collective interpretation of a geographical area, and I interpret what can be landscape broadly. Working primarily in traditional painting methods, I have explored subjects such as the Olympics, stadiums, sport, game shows, and condominium interiors.

David LeRue


Ma pratique est centrée sur le paysage en tant que carrefour des questions politiques et identitaires. Le paysage est l’interprétation que nous faisons collectivement d’un lieu. Une interprétation qui est ensuite relayée par divers médias, y compris les arts visuels, le cinéma et la littérature. J’utilise le mot paysage au sens large, pour désigner des réalités aussi diverses que les stades, les lieux où se tiennent les Olympiques ou les intérieurs d’appartements.
Le travail présenté ici traite des cérémonies d’ouverture des Jeux olympiques d’été tenus à Londres en 2012 : à cette occasion, on a présenté dans le stade nouvellement bâti pour l’occasion un décor représentant un paysage industriel idéalisé. On a eu recours à la même iconographie, à savoir le paysage, pendant la période qui a précédé le vote sur la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, pour assimiler l’identité britannique aux paysages du pays.
Mon travail tente d’associer ces deux circonstances en représentant les Jeux olympiques de 2012 comme s’ils avaient eu lieu après le Brexit.